EB Garamond

Echantillon d'EB Garamond

Echantillon d'EB Garamond italique

Retracer les origines de Garamond, c’est se plonger dans la grande histoire de la typographie et de l’imprimerie.

L’invention de l’imprimerie par Gutenberg à Mayence, au milieu du XVème siècle, se répandit vite en Europe, plus particulièrement en Allemagne et en Italie. Dans ce dernier pays, les imprimeurs se rendirent vite compte que les caractères gothiques venus d’Allemagne n’étaient pas très appréciés par leur lectorat. C’est alors l’écriture romaine, notamment inspirée des textes antiques, qui est adoptée. A la fin des années 1490, à Venise, l’imprimeur humaniste Alde Manuce et le graveur Francesco Griffo créent de nouvelles polices, lisibles, et inventent au passage une écriture plus cursive, que l’on connaîtra par la suite sous le nom d’italique. Cet épisode a déjà été abordé à travers Flanker Griffo, un revival des caractères de cette époque.

Ces nouvelles écritures arrivèrent vite en France où elles connurent le même succès qu’en Italie. Les graveurs français vont les améliorer, au cours du XVIème siècle, pour en affiner les déliés. Parmi eux, un certain Claude Garamont, à Paris.

C’est cette écriture humaniste italienne, affinée par les graveurs français, qu’on finira par désigner sous le nom de « Garamond » (avec un d), et qui va marquer durablement l’histoire de la typographie française.

Les graveurs et imprimeurs français du XVIème siècle, souvent protestants, vont s’exiler vers les Pays-Bas et l’Allemagne pour éviter les persécutions, emportant avec eux leurs écritures, et les répandant sur le continent. Ainsi, le fondeur de caractères lyonnais Jacques Sabon trouve refuge à Francfort, à la fonderie Egenolff. Il épouse Judith Egenolff et prend la direction de l’entreprise. Après sa mort, la veuve épouse Conrad Berner qui, en 1592, publie l’un des tous premiers spécimens de caractères, connu sous le nom de « spécimen Egenolff-Berner », destiné aux imprimeurs, pour les aider à choisir leurs caractères. C’est sur la base d’une numérisation de ce spécimen que l’Autrichien Georg Duffner entreprit de créer une version numérique libre de Garamond, en s’attachant à retranscrire le plus fidèlement possible le style originel.

EB Garamond est le fruit de ce travail. Cette police se décline en deux tailles optiques le « 08 » et le « 12 ». Les tailles optiques sont des variantes d’une écriture optimisées pour un usage dans une certaine taille. Ainsi, le « 08 », optimisé pour un usage en plus petite taille que le « 12 », présente un aspect plus robuste, plus gras. Cette police étant dépourvue de style « bold », il est cependant possible de détourner les tailles optiques pour attribuer le rôle du « regular » à la version « 12 » et le « bold » au « 08 ». Cette manœuvre nécessite toutefois un travail sur les métadonnées, afin d’unifier les deux familles.

Sur le plan du style, EB Garamond est une interprétation très réaliste du Garamond imprimé au XVIème siècle, très loin d’un Cormorant, qui est une sorte de « super Garamond », une version acérée s’affranchissant des contraintes techniques de l’imprimerie de la Renaissance.

Comparaison entre Cormorant, Garamond et EB Garamond
A gauche, Cormorant, au centre le Garamond de Monotype (celui de Windows), à droite EB Garamond (de Georg Duffner). Le dessin de Cormorant est plus fin, plus précis. EB Garamond apparaît grassouillet en comparaison.

J’ai puisé, pour la rédaction de cet article, des éléments dans cet excellent site du ministère de la culture, consacré au Garamond, à l’occasion du 450ème anniversaire du décès du maître graveur. A consulter sans modération.

  • Type : Serif
  • Nombre de graisses : 1
  • Nombre de chasses : 1
  • Nombre de versions :2 tailles optiques (08 et12)
  • Sites : Fontsquirrel, 1001fonts, Fontlibrary, georgduffner.at
  • Auteur, Fonderie ou détenteur des droits : Georg Duffner
  • Type de licence : Libre (SIL OFL)
  • Nécessite une modif des métadonnées : Oui
  • Chiffres elzéviriens : Oui
Exemple de texte avec EB Garamond
Exemple de texte avec EB Garamond (cliquer pour agrandir)
Publicités

1 réflexion sur « EB Garamond »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s