Mon palmarès des polices à empattements : décembre 2016

Avec un peu de retard (parfois les débuts d’année sont chargés…), voici le résultats des tests sur liseuse des polices à empattements présentées en décembre… plus SF Covington, police de novembre oubliée du précédent palmarès.

Au total, sept polices, donc deux se déclinent en trois versions. Pas de coups de cœurs, et les meilleures polices du mois ne sont pas des inédits, car elles sont des forks de polices performantes.

Pour rappel, les niveaux de notations sont les suivants :

pas d’étoile ☆☆☆☆☆ : la police est recalée, impropre à l’usage sur liseuse, par exemple pour cause de présence d’un bug d’affichage, d’une lacune non détectée jusqu’alors, de gros problèmes de lisibilité, d’un style trop radical, perturbant.

une étoile ★☆☆☆☆ : En cas de police, certes utilisable, pourquoi pas, à la rigueur…. La lisibilité est correcte (du moins dans certaines conditions), mais le style pourrait dérouter, nécessiter un temps d’adaptation.

deux étoiles ★★☆☆☆ : pour une écriture utilisable sur liseuse, dans certaines conditions, par exemple en évitant une trop petite taille pour en préserver la lisibilité.

trois étoiles ★★★☆☆ : bonne police pour la lecture, bonne lisibilité, style adapté, mais peut-être un peu quelconque.

quatre étoiles ★★★★☆ : très bonne police, lisibilité irréprochable dans toutes les tailles d’affichage. Style intéressant.

cinq étoiles ★★★★★ : coups de cœur : cette catégorie contiendra toutes les polices que je préfère, celles que j’ai adopté au quotidien. L’attribution d’une cinquième étoile dépendra essentiellement de mes goûts personnels…

Aver ★★☆☆☆
Aver
Aver

Au départ une police au dessin traditionnel, un peu old-style. En pratique, une police qui s’utilise bien sur liseuse, au bémol de ne pas trop affectionner les tailles les plus réduites. En outre on peut ne pas adhérer aux accents qui sont petits, arrondis et collés aux glyphes qu’ils surplombent. On regrettera également des guillemets en « double chevrons » qui ont un aspect trop fin par rapport au reste de la police : on a l’impression qu’ils ont été empruntés à une autre police.

GFS Didot ★★★☆☆
GFS Didot
GFS Didot

Une didone traditionnelle, accompagnée d’un italique élégant et agrémentée de ligatures judicieusement intégrées. Malgré la présence des déliés très fins, cette écriture supporte plutôt bien des tailles assez réduites (mais faut pas trop réduire quand même). Un choix intéressant pour qui apprécie ce style, que d’aucuns qualifieront de suranné.

Libertinus Serif ★★★★☆
Libertinus Serif
Libertinus Serif

Etant un fork de Linux Libertine, l’expérience de lecture avec Libertinus Serif est sensiblement la même. On notera de subtils changements dans les crénages, mais rien qui ne bouleverse les choses. On notera également la disparition de la substitution consistant à rallonger la queue du Q majuscule lorsqu’il commence un mot.

Libra Serif Modern ★★★★☆
Libra Serif Modern
Libra Serif Modern

Il s’agit d’une police directement issue de Liberation Serif, et, en ce qui concerne l’alphabet latin, qui est restée inchangée. Elle hérite donc de la même lisibilité sans faille, donc de la même notation.

SF Covington ★☆☆☆☆
SF Covington
SF Covington
SF Covington Condensed
SF Covington Condensed
SF Covington Expanded
SF Covington Expanded

Disons-le clairement, cette police n’est pas faite pour du corps de texte. Ses glyphes atypiques, oblongs, aux déliés très fins, ne sont pas en faveur d’une lisibilité et d’une fluidité de lecture.

Ceci dit, objectivement, à condition de ne pas trop réduire la taille et de s’habituer au style, cette police est utilisable pour de la lecture sur liseuse. De préférence avec la largeur intermédiaire, car les versions larges et étroites ont tendance à compliquer encore d’avantage les choses.

Serif Beta ★★★☆☆
Serif6 Beta
Serif6 Beta
Serif12 Beta
Serif12 Beta
Serif72 Beta
Serif72 Beta

Cette famille est utilisable dans trois déclinaisons, chacune optimisée pour une taille d’affichage. La version Serif72, avec ses déliés très fins, est logiquement la moins utilisable sur liseuse : à cause de ces déliés, la lisibilité n’est pas optimale, voire très dégradé dans les plus petites tailles.

Les déclinaisons Serif12 et Serif6 s’en sortent bien mieux, la seconde s’en sortant mieux sur le plan de la lisibilité en petite taille, mais au prix d’une légère perte d’élégance dans les proportions. Une bonne police de lecture, mais au style sans surprises.

Slab Romana ★☆☆☆☆
Slab Romana
Slab Romana

Les empattements plats de cette police sont je trouve assez perturbants en petite taille, car ils deviennent comme des segments ultrafins parsemant le texte. Une police qui supporte assez mal les petites tailles, et dont le style (mais ce n’est que mon avis) manque d’élégance.

Voilà pour ce mois de décembre. Ces résultats s’ajoutent au précédent palmarès. Le récapitulatif de l’ensemble des résultats est visible sur cette page. Les notations apparaissent également sur la liste alphabétique des polices.

Rendez-vous le mois prochain pour la suite…

Publicités

3 réflexions sur « Mon palmarès des polices à empattements : décembre 2016 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s