Neue Rudelskopf

Echantillon de Neue Rudelskopf

Echantillon de Neue Rudelskopf italique

L’histoire typographique de l’Allemagne est marquée par la longue période qui s’étale de la Renaissance au milieu du XXème siècle, durant laquelle l’écriture gothique, héritée du Moyen-Âge, resta en usage, alors que le reste de l’Europe, sous l’impulsion des imprimeurs humanistes, adopte une écriture latine qui retourne aux sources antiques du lettrage Romain.

Cette écriture gothique avait sa propre version scripte, cursive, baptisée Kurrent, qui était enseignée dans les écoles allemandes du XIXème siècle au milieu du XXème. L’une des dernières incarnations de la Kurrent fut l’écriture Sütterlin, du nom de son inventeur, qui est une scripte plus droite et qui deviendra l’écriture manuelle nationale, jusqu’à son interdiction en 1941 par le régime nazi.

La police du jour, qui mériterait sans doute le trophée de la moins lisible de tout le blog, est un revival de la Sütterlin, réalisée par Peter Wiegel, que nous avions déjà croisé à travers Erica Type et Fibel, deux autres retours sur le riche passé typographique de son pays.

Le tracé des caractères en cursive gothique est parfois très différent de l’écriture manuelle telle que nous la pratiquons. Ainsi, le e ressemble beaucoup au n, qui n’est pas très différent du u, qui, lui-même ressemble comme un frère au w…

L’usage d’une telle écriture est à réserver aux germanistes qui souhaitent maîtriser la lecture de vieux documents manuscrits. Ceci dit, elle couvre parfaitement les caractères de l’alphabet français.

Cette police, en version normale, présente les différents caractères détachés les uns des autres, mais il existe une version « Verbunden », avec les glyphes reliés les uns aux autres, mais avec des liaisons plus allongées que dans une vraie écriture manuscrite. Ces caractéristiques ont pour but de bien séparer les lettres les unes des autres, pour en faciliter la lisibilité.

  • Type : Scripte
  • Nombre de graisses : 2 (Regular et Bold)
  • Nombre de chasses : 1
  • Nombre de versions : 2 (Normal et Verbunden)
  • Sites : Dafont, 1001fonts, peter-wiegel.de
  • Auteur, Fonderie ou détenteur des droits : Peter Wiegel
  • Type de licence : Libre (GNU GPL, SIL OFL)
  • Nécessite une modif des métadonnées : Non pour la version normale, oui pour la version Verbunden.
  • Chiffres elzéviriens : Oui
Exemple de texte avec Neue Rudelskopf Verbunden
Exemple de texte avec Neue Rudelskopf Verbunden (cliquer pour agrandir)
Exemple de texte avec Neue Rudelskopf
Exemple de texte avec Neue Rudelskopf (cliquer pour agrandir)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s