Latin Modern Roman

Echantillon de Latin Modern Roman 10

Echantillon de Latin Modern Roman 10 italique

J’ai déjà narré la manière dont Donald Knuth, professeur émérite de mathématiques et d’informatique à Stanford, créa ses polices « Computer Modern », pour les besoins de son système de composition TeX, et comment Andrej Panov a repris et converti en TrueType ces polices, sous le nom de « Computer Modern Unicode » (dont on a déjà décrit les familles Concrete, Sans Serif, Serif et Typewriter Text).

En parlant de TeX, nous avons également pu aborder le cas des familles de police TeX Gyre, issues de polices de la fonderie URW, que des membres de la communauté polonaise des utilisateurs de TeX (regroupés dans la GUST e-foundry) ont repris et développé (cf TeX Gyre Pagella, TeX Gyre Bonum, TeX Gyre Heros,…).

La GUST e-foundry ne se contente pas de ces familles TeX Gyre, mais a également repris les polices « Computer Modern » de Knuth, sous le nom de « Latin Modern », en quelque sorte un concurrent direct de « Computer Modern Unicode ».

La police qui nous intéresse aujourd’hui est donc un équivalent de CMU Serif. Les quatre variantes standards « Latin Modern Roman 10 » se déclinant en regular, bold, italic et bold italic ont leurs équivalents chez CMU. Cependant les 2 familles, si elles ont une origine commune, présentent des différences, qui se situent essentiellement au niveau de la forme et du positionnement des signes diacritiques, ainsi de la forme de certains glyphes, notamment les symboles mathématiques.

Comparaison entre Latin Modern Roman 10 et CMU Serif
En contours, CMU Serif ; en silhouette, Latin Modern Roman 10 : si le caractère lui-même est identique, l’accent n’est pas dans la même position.

En outre, la famille Latin Modern Roman présente des variantes qui n’existent pas du côté de CMU. Il s’agit de déclinaisons par taille optique. La taille optique est une notion héritée du temps où les polices étaient constituées de lettres métalliques. A cette époque, les caractères d’une même police présentaient un aspect différent selon la taille. En effet, les contours, proportions et épaisseur des caractères ne sont pas les mêmes, pour maintenir une bonne lisibilité même sur de petites tailles.

Typiquement, une police de petite taille avait des caractères plus larges, des déliés plus épais, tandis qu’un caractère plus grand pouvait se permettre des contours plus fins.

Les polices vectorielles contemporaines, elles, gardent à l’identique l’aspect de la police, quelle que soit la taille d’affichage, ce qui les rendent plus sensibles à une dégradation de la lisibilité en petite taille.

La famille Latin Modern propose différentes « tailles optiques », des variantes optimisées pour différentes tailles d’affichage. Ainsi la taille optique standard de la famille est le « Latin Modern 10 », le 10 signifiant que cette version est optimisée pour un affichage en 10pts (mais cela reste une police vectorielle, vous pouvez l’utiliser à la taille que vous voulez). Il existe toute une gamme de tailles optiques, de 5 à 17, mais seule la taille 10 possède les 4 styles standards (Regular, Italic, Bold et Bold Italic). Les tailles 5 et 6 n’existent qu’en regular et en bold. Les tailles 7, 8, 9 et 12 proposent en plus l’italique. La taille 17, enfin, n’existe qu’en regular.

Comparaison entre Latin Modern Roman et Latin Modern Roman 5
En contours, Latin Modern Roman 5, en silhouette, Latin Modern Roman 10 ; la version 5 est plus large et épaisse, pour mieux s’afficher en petite taille.

Il existe encore d’autres variantes dans cette famille (où l’on s’y perd facilement) :

  • Des variantes Slanted, qui correspondent à des obliques (des romaines inclinées), pouvant se substituer aux italiques. Chaque italique possède son pendant en oblique, sauf l’italique 7 ;
  • Une variante Unslanted, qui correspond à un upright, donc un italique redressé, uniquement en regular 10 ;
  • Des variantes Demi, qui sont des bolds dont les caractères conservent la largeur du regular. Elles existent uniquement en taille 10, en romaine et en oblique (mais pas en italique) ;
  • Des variantes Dunhill, dont les capitales et les ascendantes sont étirées en hauteur, uniquement en taille 10, romaine et oblique
  • Enfin, des versions Caps, à petites capitales, uniquement en taille 10, romaine et oblique.

Au total, ce sont 34 versions disponibles, mais au final, dans une liseuse, seules les 4 versions « 10 » standards, avec éventuellement des obliques à la place des italiques, sont exploitables.

  • Type : Serif
  • Nombre de graisses : 2 (Regular et Bold)
  • Nombre de chasses : 1
  • Sites : GUST.org, Fontsquirrel
  • Auteur, Fonderie ou détenteur des droits : Donald Knuth, GUST e foundry
  • Type de licence : Libre (GUST Font License)
  • Nécessite une modif des métadonnées : Non
  • Chiffres elzéviriens : Non
Exemple de texte avec Latin Modern Roman 10
Exemple de texte avec Latin Modern Roman 10 (cliquer pour agrandir)

 

 

Publicités

2 réflexions sur « Latin Modern Roman »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s