Lobster Two

Echantillon de Lobster Two

Echantillon de Lobster Two italique

Avec Gargle il y a quelques jours, on avait abordé l’exemple d’une police d’écriture exploitant les possibilités du format OpenType. Le principe était le suivant : plusieurs versions légèrement différentes des mêmes caractères existent et, à l’affichage, ces versions alternent aléatoirement pour rendre plus réaliste l’impression du tracé à la main.

Lobster Two, une jolie scripte un peu grasse créée par l’Argentin Pablo Impallari, est un autre exemple des possibilités offertes par l’OpenType (qui est en quelque sorte une évolution du format TrueType).

Ici le souci était de parfaire l’harmonie visuelle des mots composés avec une écriture scripte, c’est-à-dire une écriture où tous les caractères doivent être liés les uns aux autres de manière fluide et naturelle. Or, comme chaque lettre a sa forme propre, l’insertion d’une lettre à côté d’une autre nécessite parfois que la forme des 2 lettres soit légèrement modifiée afin qu’elles forment un tout cohérent. Pour ce faire, l’emploi de nombreuses ligatures a permis d’améliorer le rendu de la police. Une ligature, cela consiste à remplacer une combinaison de lettres donnée par un glyphe représentant les 2 lettres ensembles, modifiées pour former un tout cohérent. Par exemple, la juxtaposition des lettres f et i, comme dans le mot « fin » peut être disgracieuse, parce que le point du i vient se positionner juste à côté de l’extrémité recourbée du f. On remplace alors les deux lettres par un glyphe mariant les deux lettres. Dans le cas de Lobster Two, la pointe du f vient épouser le point du i. L’usage des ligatures n’est pas spécifique aux polices scriptes comme Lobster, mais, pour résoudre les problèmes de positionnement engendrés par les liaisons entres lettres, c’est 79 ligatures différentes qui ont été créées pour cette police.

Par ailleurs, certains caractères existent en deux versions différentes, une pour un usage en milieu de mot, et une autre, avec une queue de liaison raccourcie, pour un usage en fin de mot (étant en fin de mot la queue de liaison est inutile). En fonction de la position de la lettre, le choix de l’une ou l’autre de ces variantes se fait automatiquement.

Evidemment, pour que ces subtilités d’affichage soient mises en application, encore faut-il que ces fonctions OpenType soient prises en charge par le logiciel utilisé pour l’affichage du texte. Concernant les traitements de texte comme Word ou LibreOffice Writer, il n’y a pas de prise en charge. L’exemple de texte ci-dessous, réalisé avec la visionneuse d’ebooks de Calibre, présente une prise en charge partielle : des fois ça marche, des fois pas. Par exemple, observez le « e » final du mot « libellée » sur la deuxième ligne, et comparez-le avec le « e » final de « femme » sur la première ligne : celui de femme est la forme raccourcie, adaptée pour une fin de mot. Par contre celui de « libellée » est le « e » avec la queue de liaison, plus indiqué en milieu de mot.

On peut observer le cas aussi pour les s en fin de mot : certains ont bien la version sans la queue, d’autres on celles avec la queue. Pourquoi ça marche une fois sur deux ? Mystère.

Et sur une liseuse, me demanderez-vous ? Sur ma liseuse Kobo, les règles OpenType sont bien appliquées, et systématiquement. L’usage de ces fonctions OpenType est à mon sens un vrai plus pour le rendu du texte, et est un facteur dont on peut tenir compte pout choisir une police de qualité.

Lobster Two sur Kobo Glo HD
Lobster Two sur une liseuse Kobo Glo HD : les fonctionnalités OpenType sont appliquées

Pour en revenir à Lobster Two, cette police succède à Lobster, qui, au départ n’existait qu’en une seule version, grasse et italique. C’est en redressant l’italique et en créant une version moins grasse que les 4 versions de Lobster Two ont été créées. La version d’origine de Lobster correspond donc au Bold Italic de Lobster Two.

  • Type : Scripte
  • Nombre de graisses : 2 (Regular et Bold)
  • Nombre de chasses : 1
  • Sites : Fontsquirrel, Google Fonts, 1001fonts
  • Auteur, Fonderie ou détenteur des droits : Pablo Impallari, Impallari Type
  • Type de licence : Libre (SIL OFL)
  • Nécessite une modif des métadonnées : Non
  • Chiffres elzéviriens : Non
Exemple de texte avec Lobster Two
Exemple de texte avec Lobster Two (cliquer pour agrandir)
Publicités

1 réflexion sur « Lobster Two »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s